Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

26 janvier 2005 3 26 /01 /janvier /2005 00:00

 

 

Après-midi d’hiver

 

 

 

 

Dimanche dernier il faisait un froid épouvantable mais Montréal baignait dans le soleil. Ciel bleu marine, sans nuage. La journée d’hiver idéale. Mue par une soudaine envie de prendre l’air, j’arrive à convaincre Christophe de crapahuter sur le Mont-Royal, on ne va pas rester enfermés par un temps pareil quand même, repeindre la cuisine quelle idée…

 

 

 

Comte tenu de la température ambiante, pas question de partir le ventre vide (de toutes façons, je ne sors jamais le ventre vide, c’est une question de principe.) Nous faisons donc une halte-brunch chez Dusty’s : œufs au plat, fèves au lard, saucisses, bacon, pommes de terre rissolées et toasts – pardon, rôties. Un régal. Tiens, mon collègue de travail que j’aperçois quelques tables plus loin a l’air d’apprécier lui aussi. Mais… il est avec une fille !! Cool, des trucs à raconter au bureau lundi.

 

 

 

Rassasiés, nous entreprenons l’ascension. Inutile de dire que j’ai revêtu ma tenue des grands jours : tee-shirt, col roulé en laine-qui-ne gratte-pas-ouf, polaire, écharpe, manteau magique avec capuche magique, jean, survêtement par-dessus le jean, chaussettes, encore chaussettes, bottes de combat, gants. Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit : je porte désormais un survêtement par-dessus mes pantalons pour sortir (finalement ça ne s’appelle pas « survêtement » pour rien.) C’est LE truc imparable pour ne pas avoir froid aux jambes.

 

 

 

     

 

 

Sur notre route vers le sommet nous croisons entre autres : des glisseurs fous en magic carpets, des skieurs de fond, des vélos, un traîneau avec des chiens-loups, des marcheurs en raquettes. J’hallucine totalement. L’impression d’ère en vacances à la montagne ou dans un univers parallèle. Arrivée en haut, je découvre le Lac aux Castors gelé, parsemé de patineurs et une immense piste de luge encombrée de jeunes et de moins jeunes. Je suis aux anges. Il me semble bien que je rigole bêtement toute seule.

 

 

 

 

 

     

 

 

Hop, un petit tour par le point de vue, quelques photos du panorama pour montrer à mes petits-enfants – tu vois ça c’était quand Mamie vivait au Canada – et nous décidons de rentrer. C’est que Christophe n’a pas de manteau magique, lui, ni de bottes de combat, alors il commence à avoir très froid.

 

 

     

 

 

 

Bon ben, on n’a qu’a redescendre de l’autre côté. Mais si je t’assure ça prend le même temps…

 

Euh… ben non en fait, il semblerait que ça ne prenne pas le même temps. Et à vrai dire, je crois même qu’on est perdus.

 

 

 

De la neige jusqu’au genou, je commence à trouver que mes bottes de combat pèsent lourd.

 

 

 

Bon ok, on va demander note chemin, comme si on était des touristes.

 

Ah non par la vous ne pouvez pas redescendre (ben, désolée.) Vous allez par là, vous faites tout le tour, vous tombez sur le point de vue (retour à la case départ… ben, désolée) et vous descendez d’l’aut’bord.

 

Tabaslak ! Dites moi pas que c’est pas vrai qu’on en a encore pour des heures ?!?!? Ben si, c’est vrai.

 

 

 

Ok Aurélie, c’est le moment d’adopter le profil bas. T’as fait la maligne avec tes raccourcis alors maintenant tais-toi et marche. Je fais que ça en l’occurrence. Ok je me tais.

 

 

 

 

 

 

 

 

2h plus tard, au bord de l’évanouissement, retour à la civilisation. Christophe propose de se réchauffer en faisant les courses au Provigo (excitant !). Sauf que moi je ne suis pas du tout en état d’affronter des caisses démoniaques qui m’en veulent personnellement, je le sais.

 

 

 

J’erre comme une âme en peine à travers les rayons, incapable de prendre une décision quant à mes menus de la semaine, quand Christophe me proposer de manger de la fondue le soir même. C’est qu’il sait parler aux femmes cet homme-là (enfin à mon genre de femme c’est à dire celui qui ne fait pas de régime ou, plus précisément, celui des ogresses.) P’têt même que je vais arrêter d’être de mauvaise humeur pour la peine. Et on pourrait manger du Nutella en dessert ? Parce que si c’est comme ça je veux bien marcher des heures dans la neige tous les week-ends. Quand on me prend par les sentiments…

 

 

 

Je vous fais à tous de grosses bises, même aux flémards qui sont restés devant la télé tout le week-end.

 

 

 

Aurélie, sportive accomplie.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

aurelie au canada 29/01/2005 07:10

Ooooooooooh, J.-D., t'es revenu !!

J.-D. 28/01/2005 14:39

...au royaume du bonhomme hiver...(Ah! Ah! Ah!)

Vince 27/01/2005 13:38

Impressionnant le nombre de choses magiques au Canada : manteau, capuche, carpet, sauf les caisses enregistreuses qui ont l'air merdiques !
Puisque la mode est à la météo mondiale, à Paris il fait beau et autour de 0°C : d'ailleurs heureusement qu'ici ce n'est pas aussi évolué que de l'autre côté de l'atlantique car si on nous calculait la température ressentie, avec le vent qu'il y a on n'aurait pas plus envie de sortir que toi, sa mère la pute (interjection parisienne en vogue en ce moment).

Nico 27/01/2005 11:52

Parce que tes photos sont super belles. En fait j'ai deja retouche. Et c'est effectivement mieux... Selon moi. Mais c'est une histoire de gout. En fait j'aime ca. Je prend des photos sur le net. Je modifie les contrastes, fait ressortir des couleurs presentes et ensuite je compare avec l'originale. Quand je dis retoucher c'est pas pour ajouter une moustache a Aurelie. ou coller un joint a Christophe. Je saurais meme pas le faire en plus...

aurelie au canada 27/01/2005 05:29

> Alexia : Moi je dois lutter pour que Christophe ne descende pas le thermostat du radiateur de la chambre en dessous de 12 degres !!!!!! (vrai de vrai) Mais faut dire qu'il a une couette plus que grosse, plus qu'enorme : demesuree.
> Nico : pourquoi tu veux les retoucher mes photos ? J'ai moi aussi vu les tiennes, je vais regulierement faire un tour chez toi.
> Johanna : Ah ma poulette, contente d"avoir un petit mot de toi !!!
> Brunooo : J'etais justement partie pour faire l'ange, et puis je me suis rendue compte qu'il faisait beaucoup trop froid pour prendre le risque que ne serait-ce qu'un tout petit peu de neige entre en contact avec ma peau !
> Andre : Merci! Si tu peux me trouver un travail dans ta branche, j'apprecierai ;-)