Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 06:21

Identité québécoise?

 

 

J’ai beau ne pas m’intéresser de très près à la politique, il me semble que le débat sur les accommodements raisonnables et les travaux de la commission Bouchard-Taylor – la Commission de consultation sur les pratiques d'accommodement liées aux différences culturelles –, créée il y a quelques mois, ont viré en repli identitaire d’assez mauvais augure.

 

Cette fameuse commission, créée hâtivement et opportunément par Jean Charest comme solution à un problème qui n’en était probablement pas vraiment un, visait à donner la parole aux citoyens. Elle s’est donc trimballée un peu partout au Québec et a recueilli les témoignages et les opinions. Or, comme chacun sait (!), si donner la parole au peuple est une formidable idée en théorie, en pratique, cela permet surtout à la peur, à la haine et à l’imbécillité de s’exprimer à pleins poumons. D’après ce que j’ai pu constater à travers les comptes rendus quotidiens dans les médias, c’est exactement ce qui s’est produit. L’Église catholique a finalement décidé de mettre son grain de sel dans le débat en affirmant que, si le Québec se sentait menacé par les diverses religions de ses immigrés, c’était parce qu’il avait lui-même perdu la foi et que la solution pour redonner une véritable identité à la population « pure laine » était, entre autres, de rétablir l’enseignement religieux à l’école. Ben tiens.

 

Récemment, après l’ADQ qui fit de la dénonciation des accommodements raisonnables son cheval de bataille durant la dernière campagne électorale, ce fut au tour du Parti Québécois de jeter un pavé dans la marre, avec son projet de loi sur l’identité.

 

Voici quelques citations glanées le site Internet du Parti Québécois :

 

« Le Parti Québécois souhaite que soit instituée une citoyenneté québécoise. Cette citoyenneté serait offerte à tous les citoyens nés et domiciliés actuellement au Québec et détenant la citoyenneté canadienne. Cette citoyenneté serait également attribuée à tout immigrant qui serait en mesure de démontrer une connaissance appropriée de la langue française et du Québec. »

 

« La création d’une citoyenneté québécoise constituerait une assise solide à notre identité pour bien affirmer ce que nous sommes. Nous traduisons ainsi un souhait largement exprimé par les Québécois au cours de la dernière année », a soutenu la chef du Parti Québécois. » (c.-à-d. Pauline Marois, NDMM – Note De Moi-Même.)

 

« Pour mieux interpréter les droits individuels et afin de mieux baliser le débat sur les accommodements raisonnables, le Parti Québécois propose d’inclure le texte suivant dans la Charte des droits et libertés de la personne : "Dans l’interprétation et l’application de la présente Charte, il doit être tenu compte du patrimoine historique et des valeurs fondamentales de la nation québécoise, notamment de l’importance d’assurer la prédominance de la langue française, de protéger et promouvoir la culture québécoise, de garantir l’égalité entre les femmes et les hommes et de préserver la laïcité des institutions publiques." »

 

« La francisation en milieu de travail est un enjeu majeur, particulièrement dans un contexte de mondialisation. »

 

« Le projet de loi prévoit que les personnes immigrantes concluent un contrat d’intégration avec la société québécoise. Ce contrat, d’une durée de trois ans, inclut l’obligation de faire l’apprentissage de la langue française. En contrepartie, le gouvernement s’engage à fournir l’aide et l’accompagnement nécessaires pour l’apprentissage du français et l’intégration au milieu du travail. »

 

« "Les Québécois sont ouverts et tolérants. Ils veulent s’ouvrir au monde. Mais pour le faire, il faut que les fondations de la maison soient solides. C’est ce que nous proposons avec une loi sur l’identité, une constitution, une citoyenneté, des valeurs communes fortes et clairement affirmées. Les gestes que nous posons aujourd’hui renforceront l’identité québécoise et contribueront à la construction de la nation du Québec ", a poursuivi Pauline Marois. »

 

 

Notons que le Parti Québécois semble avoir perdu de vue un fait essentiel : le Québec n’est pas un pays, la citoyenneté québécoise ne peut donc pas exister (du moins pas pour l’instant). On sait que l’opportunisme tient lieu de loi en politique, mais là, franchement… 

Précisons toutefois, comme me l’a fait remarquer une lectrice (merci Anaïs!), que ce principe de citoyenneté dans la citoyenneté est dors et déjà en vigueur dans certains pays, dans le but de respecter les particularités de certaines minorités (je vous recommande de lire l’article fort instructif du Devoir à ce sujet). Hum. Bon, soit.


En ce qui me concerne, je suis fermement en faveur de la laïcité et je soutiens sans réserve la protection de langue française.

 

Il faut cependant savoir que, alors que tout le monde proteste à cor et à cri contre ces maudits accommodements généralement d’origine religieuse, certains hommes politiques québécois refusent obstinément que l’on retire les crucifix des salles municipales. On s’indigne, on s’émeut, mais on ferait mieux d’ouvrir le dictionnaire… Laïcité : principe de séparation, dans l’État, de la société civile et de la société religieuse. Traduction libre de votre « serviteuse » : principe auquel est résolument contraire l’affichage de signes religieux à la mairie, et plus encore la prière matinale du conseil municipal (oui, oui, il y en a qui la prônent). Extrapolation libre, toujours de la même « serviteuse » : le Québec, bien qu’il soit d’une certaine façon devenu antireligieux (rappelez-moi de vous parler un jour de la Grande Noirceur et des excuses récente du cardinal Ouellet), n’est pas laïc pantoute. À défaut de « préserver » sa laïcité, peut-être pourrait-on tout bonnement l’instaurer, une bonne fois pour toute. Enfin moi, je dis ça… c’est un avis personnel, hein.

 

Quant au test de français évoqué par le PQ, je suggère que les Québécois « de souche » le passent au même titre que les immigrants. D’après ce que j’ai pu observer, notamment dans le cadre de mon travail (je rédige, je révise, j’échange moult courriels), un bon paquet d’entre eux échoueront (et ils ont pourtant eu plus de trois ans pour l’apprendre…). C’est le PQ qui aura l’air malin.

 

Bref, par pitié, arrêtons la chasse aux sorcières et l’hystérie collective. Pour un peu, on pourrait nous prendre pour des Américains…


Portez-vous bien!


Aurélie, Nietzsche avait tort, Dieu n’est pas mort.

 

 

P.S. 1 – Pour ceux que cela intéresse, le texte du projet de loi du PQ se trouve ICI.

P.S. 2 – Cliquez ICI pour lire un très intéressant article de La Presse brisant certains mythes, merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

louchart 30/01/2016 12:06

Bonjour à tous, je suis Anne Carole Louchart une mère célibataire de deux (2) enfants vivant dans la région Pays de la Loire en France, je vais vous faire part de ce grand témoignage sur la façon dont je l'ai eu mon prêt de Mr. Gilles NEVEU, lorsque nous avons été chassés de notre appartement louer quand je ne pouvais plus payer mes loyers, mes factures, Après avoir été victime d'une arnaque par diverses entreprises en ligne et refuser un prêt par ma banque,mes enfants ont été prises par la famille d'accueil, je suis toute seule dans la rue. Jusqu'à un jour, j'ai rencontré une ancienne camarade d'école qui m'a présenté à ce prêteur craignant Dieu. Au début, je lui ai dit que je ne suis pas prêt à prendre le risque de demander un prêt plus en ligne, mais elle m'a assuré que je vais recevoir mon prêt de lui. Sur une seconde pensée prise à cause de mon itinérance j'ai essayé de m'appliquer pour le prêt, j'ai remplis le formulaire de demande de prêt et a procédé avec tout ce qui a été demandé de moi, heureusement pour moi il m'a donné un prêt de 80.000 euros que j'ai demandé à ce prêteur Mr Gilles NEVEU (gillesneveu3@gmail.com ) et je suis heureuse, j'ai pris le risque et j'ai eu mon prêt. Mes enfants ont été rendus à moi et maintenant je possède un autre appartement et ma propre entreprise. Tous ces gratitudes va à Mr. Gilles Neveu. Dieu a envoyé ce prêteur pour donner un sens à ma vie quand je l'avais perdu tout espoir, donc je fait un vœu à moi-même que je vais continuer à témoigner sur l'Internet de la façon dont je l'ai eu mon prêt. Avez-vous besoin d'un prêt d'urgence ? Aimablement et rapidement contacter cet grand homme maintenant par courriel: gillesneveu3@gmail.com pour obtenir votre prêt et surtout éviter les arnaques. Il est bon généreux et très rapide.

louchart 30/01/2016 12:06

Bonjour à tous, je suis Anne Carole Louchart une mère célibataire de deux (2) enfants vivant dans la région Pays de la Loire en France, je vais vous faire part de ce grand témoignage sur la façon dont je l'ai eu mon prêt de Mr. Gilles NEVEU, lorsque nous avons été chassés de notre appartement louer quand je ne pouvais plus payer mes loyers, mes factures, Après avoir été victime d'une arnaque par diverses entreprises en ligne et refuser un prêt par ma banque,mes enfants ont été prises par la famille d'accueil, je suis toute seule dans la rue. Jusqu'à un jour, j'ai rencontré une ancienne camarade d'école qui m'a présenté à ce prêteur craignant Dieu. Au début, je lui ai dit que je ne suis pas prêt à prendre le risque de demander un prêt plus en ligne, mais elle m'a assuré que je vais recevoir mon prêt de lui. Sur une seconde pensée prise à cause de mon itinérance j'ai essayé de m'appliquer pour le prêt, j'ai remplis le formulaire de demande de prêt et a procédé avec tout ce qui a été demandé de moi, heureusement pour moi il m'a donné un prêt de 80.000 euros que j'ai demandé à ce prêteur Mr Gilles NEVEU (gillesneveu3@gmail.com ) et je suis heureuse, j'ai pris le risque et j'ai eu mon prêt. Mes enfants ont été rendus à moi et maintenant je possède un autre appartement et ma propre entreprise. Tous ces gratitudes va à Mr. Gilles Neveu. Dieu a envoyé ce prêteur pour donner un sens à ma vie quand je l'avais perdu tout espoir, donc je fait un vœu à moi-même que je vais continuer à témoigner sur l'Internet de la façon dont je l'ai eu mon prêt. Avez-vous besoin d'un prêt d'urgence ? Aimablement et rapidement contacter cet grand homme maintenant par courriel: gillesneveu3@gmail.com pour obtenir votre prêt et surtout éviter les arnaques. Il est bon généreux et très rapide.

Canada 411 16/06/2010 19:04



Wow tu connais bien l'histoire toi!



Claudia 14/09/2008 17:27

D'abord, je tiens à vous dire que j'aime bien votre blog. Rafraichissant!Par contre, je dois vous avouer que je trouve quelque peu maladroit qu'une «étrangère» prennant la peine de souligner au début de son article qu'elle ne s'intéresse pas de très très près à la politique, se permet d'émettre ses opinions fortement sur une culture/province dont elle semble connaitre que partiellement son histoire et ses caractéristiques particulières.Le Québec, sur tout le territoires des Amériques, est une zone où on retrouve la plus grande agglomération de population française. Au cours de son histoire, afin de préserver sa langue qui est la base de la culture québécoise, le gouvernement à la demande de la population et la prise de conscience de sa nécessité, a créé la loi 101 qui sert justement à préserver la langue française sur le territoire du Québec. Comme je lisais dans un article de Jean Chesneaux (La place du Pacifique dans l'histoire du monde, 1998) pas plus tard que ce matin : « La culture est aujourd'hui reconnue comme une force politique.». Au risque de me répéter, la langue française est la base de la culture québécoise et ainsi, forcément, la base de son système politique.J'ai été un peu dérangée de lire «Quant au test de français évoqué par le PQ, je suggère que les Québécois « de souche » le passent au même titre que les immigrants. D’après ce que j’ai pu observer, notamment dans le cadre de mon travail (je rédige, je révise, j’échange moult courriels), un bon paquet d’entre eux échoueront (et ils ont pourtant eu plus de trois ans pour l’apprendre…)». D'abord, je crois que le test de français n'est pas exclusivement un test ÉCRIT. Se baser sur une connaissance qu'écrite serait ridicule pour évaluer la qualité/connaissance de la langue que possède un individu. Que ferait-on des analphabètes qui arrivent à s'exprimer en français convenablement avec un vocabulaire relativement riche?... Je me demande dans quel domaine professionnel que vous travaillez pour nous faire part de la piètre qualité du français écrit des québécois. Je pourrais, dans le même ordre d'idée, visiter plusieurs sites web français (de France) et vous dire que les Français déconstruit la langue avec leur langage SMS qu'ils utilisent presque partout et qui nuit, dans les cas plus officiel, à former des textes qui ont du sens sans faire 3 fautes par mot. Ce point de vue est un peu ridicule, non? Je ne veux pas ici partir un débat à savoir qui de la France ou le Québec maîtrise mieux le français, c'est seulement pour démontrer qu'on ne peut se fier à un contexte particulier pour le transposer sur un contexte général.En ce qui concerne les accomodements raisonnables, j'ai apprécié l'attention que vous avez porter à l'article dans le cyberpresse. Vous me semblez une jeune femme sensé qui est capable de regarder les deux côtés de la médaille dans une situation. C'est pourquoi je me suis dit que de vous présenter un autre aspect sur le problème de la maintenance de la langue française au Québec pourrait vous être utile pour vous faire une opinion peut-être plus objective de la situation. Pour répéter, je crois fortement que c'était qu'un discours émis maladroitement de votre part. Surtout si on se met en tête une comparaison de la province de Québec avec un pays comme la France; une population d'environ 7 744 530 d'habitants (2008) versus une population de 64 473 140 (Janvier 2008). La peur de certains québécois de ''perdre leur langue'' est quelque peu justifiée en prenant compte que 572 085 personnes ont comme langue maternelle, l'anglais, sur le territoire québécois et que dans un contexte de mondialisation (et d'immigration), ce nombre s'agrandit de jour en jour.

Stéphane-D. Perreault 25/05/2008 06:50

Il y a quelque chose de fort intéressant à lire la perspective d'une Française sur le débat identitaire au Québec. Maintenant que le rapport est public, il serait intéressant de savoir ce que tu en penses.Vu de l'Ouest canadien, le débat prend une tournure intéressante, puisque l'Alberta n'est pas complètement immunisée face à la résurgence d'un discours nativiste qui étonne dans des régions de peuplement aussi récent, où des populations d'origines diverses ont été forcées à entrer dans un moule édicté par les autorités politiques canadiennes. Ici, c'est l'arrivée de milliers d'immigrants qui viennent profiter de la manne économique qui font lancer des cris contre tout accommodement possible. Le recours à des gastarbaiter pour combler le déficit de main-d'oeuvre n'aide pas.À te lire, tu ne parais pas trop t'en faire. C'est bien. Au Québec, les controverses émergent subitement comme les tempêtes hivernales et disparaissent généralement comme la neige printanière. Il y a cependant un vieux fond xénophobe que je connais bien hors des régions comme Montréal, où les «de souche» ne sont plus majoritaires depuis longtemps.