Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 19:05

Divers/Cité 

 

La première semaine d’août avait lieu à Montréal le festival Divers/Cité, ouvert chaque année en fanfare par la Gay Pride, défilé de la fierté lesbienne, gaie, bisexuelle, transsexuelle et travestie de Montréal (dans le jargon ont dit fierté LGB2T, si j’ai bien compris).

** J’en profite pour noter l’apparition dans la langue française du mot « gai » dans le sens de « homme qui aime un homme ». J’imagine que l’idée est de créer ainsi un contraire au mot « lesbien(ne) », qui, à ma connaissance du moins, n’existait effectivement pas. **

 

Existant depuis 14 ans, ce festival invite au respect des différences et souligne la richesse de la diversité. En accord total avec ce principe, j’y ai passé plusieurs soirées à danser comme une folle sur de la musique électronique, tout en faisant des démonstrations de poi lumineux, avec un certain succès dois-je dire, dans un accès de fierté A2M (aurélienne et moi-mêmienne).

Le dernier jour du festival, j’ai traîné mes baskets à La Grande Danse. Ce grand bal House en plein air, se déroulait toute la journée du dimanche dans la rue Berri fermée aux voitures pour l’occasion, et était animé par différents DJ probablement très branchés mais ayant, selon moi, des goûts musicaux épouvantables (du genre à nous faire des remix house de U2… beuuuuurk !)

Perdue au milieu de ces corps d’hommes transpirants (mais OÙ étaient donc les lesbiennes ???), assistant bien malgré moi à une débauche de torses nus, de mini-shorts moulants, de fesses à l’air libre dans des pantalons de cuir à la découpe idoine, de langues qui s’entremêlent goulûment à l’extérieur des bouches, je me suis interrogée sur cette propension qu’ont certains représentants de l’espèce humaine, homosexuels ou non, à s’exhiber. Goût de la provocation ? Désir de susciter le malaise ? Affirmation de sa liberté ? Volonté de dire merde à l’ordre établi ? Louange du corps à l’état naturel ? Souci du confort (quoique pour ce qui est de ce pantalon en cuir, ce ne soit vraiment pas une option possible…) ? Personnellement, et quitte à paraître vieux jeu, je dois dire que je n’aime pas ça. Si au moins le spectacle flattait mon sens de l’esthétique… Mais je peux vous dire que les fesses fripées que j’ai vues à La Grande Danse n’avaient rien d’une œuvre d’art !!

 

 

Tâchant d’oublier les trop nombreuses visions d’horreur de la dernière journée (et le fait qu’un gars m’ait parlé en nommant les femmes des « femelles », faut oser !), je me souviendrai plutôt de la convivialité ambiante et y retournerai l’an prochain (au festival, pas la la Grande Danse!). Parce que justement, la diversité, moi, j’aime bien ça !

 

Prenez soin de vous et cachez ce sein que je ne saurais voir.

 

 

Aurélie, bi… kini !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

Stéphane 14/09/2006 00:56

(mais OÙ étaient donc les lesbiennes ???) ... Aurélie, bi… kini ! Oh mais dis donc ! C'est un coming out ça !En 129 chroniques tu nous avais caché ça !

Vincedu35 26/08/2006 09:34


Merci de ta visite sur mon site.  





 

si   TU AS UN PEU DE TEMPS DEVANT TOI (5min) : Une nouveauté :
 

LE CONTE DU PETIT PANTALON DE PYJAMA  mis en ligne aujourd’hui. Un très joli conte à lire pour soi et pour les enfants et les papas et les mamans... et à DIRE aux enfants.
 

.
 

zaz 26/08/2006 04:24

Il est normal que la fesse frippât avec le temps. Certes. Mais n'est ce pas là une raison suffisante de ne pas la montrer?Des photos!:)

kler yann 25/08/2006 17:59

bonjour aurelie, on ne se connait pas mais je suis tombe sur ton blog en trainant sur internet, je l ai trouve sympa.
je me rends a montreal le 07 septembre prochain pour m y installer, c est la raison pour laquelle je suis venu visiter ton blog.
ci dessus l adresse de mon blog lorsque j etais en australie, c est pleins de fautes mais les photos sont sympas,
a bientot peut etre au canada ou sur le net
bon vent a toi
kler yann

Manu 25/08/2006 17:26

AAAAAH ! Du spam, là au dessus de mon commentaire !!Bref. Pour ce qui est de l'usage du mot 'gai', personnellement j'ecris"gay" pour dire homosexuel et "gai" pour dire joyeux.