Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

14 septembre 2004 2 14 /09 /septembre /2004 00:00

 

 

Aurélie fait du camping

 

 

 

 

 

 

 

Le problème avec le Festival Western de Saint Tite c'est qu'il éclipse tout... Bien obligée d'en faire une chronique j'ai du remettre a plus tard le récit d'une chose pas banale : Aurélie en camping.

 

 

 

Départ le samedi, vers midi. On ne va quand même pas se lever aux aurores sous prétexte qu'on part camper...

 

 

 

Dans le coffre de la voiture de location plus blanche que blanche, le kit de survie :

 

- une tente prêtée par Laurence et Manu (la seule tente Décathlon du coin) ;

 

- deux tapis en mousse (légués par Alex et Gaëlle après leur petit périple à travers le Québec) ;

 

- deux matelas gonflables prêtés par Laurence et Manu ;

 

- un sac de couchage pour faire drap du dessous ;

 

- une couette immense pour faire couette immense ;

 

- une couette une personne pour faire oreiller ;

 

Laurence a ri en nous voyant partir, je me demande bien pourquoi... Qu'elle rigole cette morue-la, et rigolez, vous aussi, si vous le voulez : moi, je n'ai jamais aussi bien dormi en camping (et vous non plus je suis prête a le parier) !

 

 

 

Ajoutez a cela :

 

- du muskol (produit anti-moustique légué par Alex et Gaëlle après leur petit périple a travers le Québec) ;

 

- une lampe torche qui ne fonctionnait pas (léguée par Alex et Gaëlle après leur petit périple a travers le Québec) ;

 

- des piques pour faire des brochettes (léguées par Alex et Gaëlle après leur petit périple a travers le Québec) ;

 

- des bougies pour s'éclairer (pas dans la tente, campeurs du dimanche!) ;

 

 

 

... et vous avez une bagnole bourrée jusqu'a la gueule pour 2 jours de voyage a deux.

 

 

 

C'est pour cette raison que j'ai décide de ne pas emporter de serviette de toilette et de me sécher, à la sortie de ma douche, sous le séchoir électrique a mains des toilettes pour dames...

 

 

 

Je n'ai qu'un mot à dire : le camping, c'est de la balle !

 

 

 

Sans compter que le celui du parc national de la Mauricie est hyper bien organise : pas un putain de panneau pour t'indiquer le chemin des sanitaires, pas une putain de mini-lumière pour te guider de la tente aux sanitaires aller et retour et un sol en gravier hyper dur rendant impossible le plantage de la moindre sardine, même a coup de pierre - ben non, on n'avait pas de maillet.

 

 

 

(Ajoutez à cela un belge qui se fout de votre gueule parce que vous appelez des piquets "sardines"...)

 

 

 

En revanche c'est grand, on ne peux pas dire le contraire... Il n'y a pas 3 tentes au mètre carre comme chez nous... Et puis on n'est pas réveillé par la nationale. Et puis il y a des ours. Bref, on est vraiment dans la nature.

 

 

 

Et qu'est-ce qu'on fait quand on est dans la nature? On se promène pardi!

 

Ayant du renoncer aux joies du canotage pour les raisons mentionnées dans mon précédent mail, je me suis lancée dans une randonnée pédestre (j'adore ce mot) de trois heures. Ben oui, il était déjà tard et la nuit tombe à 19 heures maintenant. Vous n'allez pas le croire mais c'est pourtant la vérité : j'ai adore crapahuter dans les bois (j'avais des courbatures partout le lendemain, mais c'est parce que je débute!) Dire que je détestais le voyage annuel impose par mes parents dans les forets du Jura... Mais peut-être que ça n'avait rien à voir avec la marche? (Je parle de mon mauvais caractère d'adolescente, évidemment.)

 

 

 

J'ai tellement hâte de remettre ça que j'ai décidé de m'acheter des chaussures de marche et un k-way et même peut-être un pantalon qui se transforme en short, si j'en trouve un en solde.

 

La citadine que j'étais est en voie de disparition. A la place une néo-campigno-montréalaise flambant neuve! Vous allez adorer (m'adorer)! D'ici que je mette mon réveil quand je pars en week-end...

 

 

 

Plein de baisers a tous!

 

 

 

Aurélie même pas d'ampoule (de cloche comme disent les Québécois ET les Belges)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie Olivier (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

Nico 25/01/2005 08:46

ET les mauriciens !