Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

13 septembre 2004 1 13 /09 /septembre /2004 00:00

 

 

 

Un samedi soir à Saint Tite

Ce week-end, voulant profiter d'une température encore acceptable et désireuse de fêter dignement la fin de mes examens (une matière totalement foirée - pas la moindre idée des principaux neuromédiateurs, de leurs fonctions et des structures dans lesquelles ils interviennent - et quatre meubles-sauvées), j'ai décidé de faire du camping.

 

Destination, le parc national du Saint-Maurice ou de la Mauricie, je n'arrive pas à le retenir. Au programme, randonnée pédestre et canot.

Pour le canot, ça n'a malheureusement pas été possible... N'ayant pas eu le courage de faire sonner le réveil a 5 heures du matin (tout le monde connaît ma légendaire paresse matinale ; celle de Christophe est aussi remarquable) nous sommes arrives sur les lieux vers 14h30, soit beaucoup trop tard, considérant que la balade des chutes Weber dure approximativement 5 heures et que le loueur de canot fermait a 17h...

Pas grave : on a remis le canot au lendemain et on est partis marcher dans les bois ce qui s'est avéré fort sympathique bien qu'éreintant... La météo déplorable du dimanche nous a malheureusement contraint a laisser définitivement tomber le canot. Tant pis, on profitera de l'été des indiens (oui, oui, l'été DES indiens) pour y retourner. Ou bien on ira y faire du patin a glace cet hiver...

Un week-end fort agréable donc, qui a fut couronne par un moment de PURE EXTASE le samedi soir, à Saint Tite.

Cette charmante bourgade de 4000 habitants accueille en effet chaque année, entre le 2eme et le 3eme week-end de septembre, le 2eme Festival Country du Canada. Quelques 400 000 festivaliers s'y retrouvent et y proclament leur amour de la country.

Ah ! la country... Plus qu'une musique : un art de vivre!

Au programme des dizaines de concerts sponsorises (ici on dit commandites) par la bière Molson (en gros tous les festivals sont sponsorises soit par Molson soit par Labatte Bleue) sous un nombre incalculable de chapiteaux de toutes tailles.

Toutes les maisons du village se font une beauté pour l'occasion : il n'est pas un porche ou une véranda qui n'arbore sa botte de foin, sa roue de carriole, son lasso ou ses figures de cartons représentant des chevaux, des cow-boys, des indiens ou autre spécialité du far west.

Les habitants et les visiteurs aussi se font une beauté et portent fièrement vestes a franges, santiags, cravates ficelle, longs manteaux de cuir marrons, chemises impression far-west et chapeaux de cow-boys avec, fixe sur le devant, un pin's clignotant (Richard en a un pareil!) en forme de guitare, de santiags ou de chapeau.

Ah, les chapeaux... En cuir, en cuir retourne, en simili cuir, en daim, en feutre, en paille, noirs, marrons, gris, blancs, avec lanière, sans lanière, avec plume, sans plume, avec couronne de plumes, avec trous, sans trou, avec pitons argentes ou avec pitons dores, parfois sans piton du tout... j'ai compte des centaines de modèles différents de chapeaux. Comme j'ai regrette de ne pas avoir le mien ! (ben oui, j'en ai un en paille : faut bien se protéger du soleil, ça donne des rides).

 

   

 

 

Ici un stand de tir, la un étalage de chapeaux a 20$, plus loin un stand (ici on dit stA-Nd pas st-AN-d) de hamburgers, une chanteuse à la voix éraillée qui bat de la botte devant un marchand de disques. Dans la rue un couple qui défile a cheval en poussant des "hi-ha" de bonheur.

Quelle ambiance, mes amis, quelle ambiance ! Et quelle bonne odeur de crottin et de bière !

Le clou du spectacle, a mon avis (j'y serai restée toute la nuit), se trouvait sous le chapiteau "artisans locaux", après les graveurs-de-panneaux-de-bois-en-forme-de-coeur-à-votre-nom : un bal, un bal comme dans Lucky Luke, anime par de la star internationale de la country, j'ai nomme André Clavier, 12 albums (et une photo avec Aurélie) a son actif !

 

Dans l'arène, des couples habilles rigoureusement a l'identique (même chapeau, même chemise a franges, même jean, même ceinturon, mêmes bottes) qui dansent la coutry-valse puis la country cha-cha puis la country-mambo et finissent pas se mettre tous en ligne pour une démonstration de country-en ligne.

Pied droit en avant, pied gauche en arrière, re-pied droit en avant, re-pied gauche en arrière, pointer et re-pointer le pied droit, 1-2-3 sur place, pointer et re-pointer le pied gauche, 1-2-3 en faisant un quart de tour vers la gauche et on recommence.

(Je ne dis pas n'importe quoi : j'ai étudié de près la question pour pouvoir vous l'enseigner : pied droit en avant, pied gauche en arrière, re-pied droit en avant, re-pied gauche en arrière, pointer et re-pointer le pied droit, 1-2-3 sur place, pointer et re-pointer le pied gauche, 1-2-3 en faisant un quart de tour vers la gauche et on recommence...).

Tout ça le plus sérieusement du monde : on ne plaisante pas avec la country, surtout quand on s'est entraîné toute l'année !

 

   

 

 

Sous le plus grand chapiteau, une foule en délire debout sur les tables scande avec entrain "avec les poils de ton cul, j'ma fais une brosse a dents". Tee-shirts bedaines (= qui laissent voir le nombril), jeans moulants et cheveux blonds décolorés sont de la partie. Chapeau et pin's clignotants aussi. Et une Aurélie extatique et un Christophe qui ne l'était pas moins . Encore une fois mes amis : quelle ambiance !

 

 

     

 

 Je n'aurais rate ça pour rien au monde!

Comme je regrette que vous n'ayez pas été la : ce n'est pas en Europe qu'on peut voir une chose pareille...

Encore toute bouleversée, je vous salue bien! Toutes mes salutations également à mes amis les Saint Titiens!

Aurélie, cow-girl qui s'ignore

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie Olivier (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires