Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

2 juillet 2004 5 02 /07 /juillet /2004 00:00

 

 

Déménagements, festivals et autres réjouissances

 

 

 

 

 

 

 

Les Québécois sont des gens libres et indépendants et pour le prouver, ils ont décidé de déménager tous le même jour. Pour ce faire, ils ont choisi le 1er juillet, jour de la fête nationale du Canada. Quel pied de nez!

 

Le 1er juillet donc, on observe deux types d'individus :

 

- les premiers déménagent ; 

 

- les seconds font le tour de la ville a la recherche d'objets abandonnes par les premiers et qui pourraient faire leur joie ; en effet, les suscites premiers n'ont pas trouve de déménageur (forcement) ; renonçant a pouvoir tout transporter par eux-mêmes, ils abandonnent une partie de leur histoire sur le trottoir.

 

Comme je suis une fille intégrée (si, si, demandez à Roxanne), j'ai décidé de faire un petit tour du quartier, entre deux orages (je friiiiiiiiiiiiiiiiiise!). Cela m'a permis de constater que les déménagements sont l'occasion de :

 

- Changer de literie ; si je ne possédais pas déjà un vieux matelas pourri, j'en aurais ramasse un sur le trottoir.

 

- Se débarrasser de tout un tas de vieilles saloperies non identifiées, qui ne feront le bonheur de personne et resteront sur le trottoir (jusqu'a l'année prochaine?).

 

 

 

Du 30 juin au 11 juillet a lieu le Festival International de Jazz de Montréal. Au programme des centaines de concerts dont de nombreux gratuits, sur des scènes installées en plein air, au cœur du centre-ville interdit aux voitures. A tous les coins de rues des vendeurs de hot-dogs et de glaces Hagendaas. On est bien oblige de leur acheter quelque chose car le produit des ventes sert a financer le festival (et pourtant dieu sait qu'on n'aime pas la junk food!). Sous une tente, la boutique du festival : des dizaines de tee-shirts et casquettes a l'effigie du festival vous tendent les bras. Dommage qu'ils soient si chers car figurez-vous qu'ils sont beaux. Hier soir, pour ouvrir les festivités, avait lieu un immense concert de Jonnhy Clegg (vous avez dit jazz?). Je lui ai préfère l'ambiance plus intimiste (seulement un ou deux milliers de personnes) du concert de René Olstead. Cette jeune fille rousse âgée de 15 ans (!) a enchante ma soirée : enfin une chanteuse qui sait chanter, très bien chanter. Elle était toute mignonne Renée, qui n'arrêtait pas de répéter "it's so cool", l'air de ne pas croire a ce qui lui arrivait. Il y a quand même des gens qui m'épatent (pas souvent, mais ca arrive...).

 

Moi qui ai horreur du jazz a la Michel Portal, j'ai quand même réussi à sélectionner une vingtaine de concerts de jazz vocal, percussions, trip-hop, jazz manouche et autres fanfares. La semaine s'annonce riche de découvertes. Et ma sœur qui arrive la semaine prochaine... la veinarde!

 

 

 

Aujourd'hui est un grand jour car j'ai mis ma mini-jupe!!! Je sais, c'est dingue. Laurence a du batailler ferme et me répéter moult fois que non je n'étais pas une grosse vache, et elle a réussi à me convaincre. Ceci m'a permis de faire une découverte incroyable et réjouissante : je suis une bombe atomique. Non je rigole! La vraie découverte c'est qu'à Montréal on peut se balader en mini-jupe sans se faire reluquer, emmerder, siffler, lourdement draguer, insulter, etc. Le bonheur.  J'encourage toutes les filles lassées des gros lourds à venir s'installer ici. Nom de dieu que c'est bon!

 

NB : je précise néanmoins que Laurence m'a ri au nez en voyant la longueur de ma prétendue mini-jupe, laquelle m'arrive à mi-cuisse et n'a selon elle rien a voir avec une mini-jupe sensée arriver au ras des fesses... Mais à mon âge peut-on vraiment se le permettre?

 

 

 

Il faut aussi que je vous dise que j'ai trouve du travail comme vendeuse a temps partiel (16h par semaine, 9$CAN de l'heure) dans une boutique de bougies, encens et parfums d'intérieurs. Ai-je besoin de préciser que le propriétaire est français? Enfin ça me fera une première expérience à Montréal : il parait que c'est essentiel pour pouvoir trouver un job digne de ce nom... Cool je vais pouvoir payer mon loyer!

 

 

 

J'espère que vous allez bien et je vous encourage a me donner des nouvelles même si vous avez l'impression de ne rien avoir de spécial a raconter (celui auquel je pense se reconnaîtra.) Je vous encourage aussi a m'envoyer des cartes postales car le contenu de ma boite aux lettres me déprime (rien, rien, rien, une facture, rien, rien...).

 

Bisous

 

 

 

Aurélie

 

 

 

PS pour les morues : ne vous inquiétez pas, quand vous viendrez il y aura aussi des festivals, il y en a tout l'été!

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie Olivier (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

lyns aux Etats-Unis 21/04/2007 20:27

A croire que la culture du reluquage des filles en mini-jupe n'est inculqué qu'en Europe ... Même aux states c un pur bonheur de s'habiller comme on veut (certaines ricaines vt mêm en cours en PYJAMA, non pa le nuisette (bande de pervères) mais le jolie petit pyjama qu'o met quand on a personne à chauffer)