Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

7 juin 2004 1 07 /06 /juin /2004 00:00

 

 

Psychologie (accrochez-vous)

 

 

 

 

 

 

1h30 du matin... confortablement installée dans mon lit double de 120cm, j'étudie.

Dans mon dos un coussin rose et deux oreillers. A 8h, mes cahiers, a 10h mon classeur, contre ma fesse gauche un feutre fluo jaune et un bic noir. Sur mes genoux mon second coussin rose et sur le coussin, Le Tome 1.

 

=> Wernicke - aire de compréhension du langage;

 

=> Quételet - théorie de l'homme moyen;

 

=> Wertheimer - texte fondateur de l'école gestaltiste...

 

Epuisé, de mauvaise humeur, je suis forcée de constater que :

 

1/ ce que je lis d'un oeil ressort de l'autre, autrement dit, j'ai le cerveau poreux;

 

2/ ma capacité de concentration a une durée de vie d'une trentaine de minutes au-delà desquelles (minutes) une pause d'une durée équivalente est requise.

 

 

 

Je m'interroge... La baisse de mes capacités intellectuelles est-elle due a mon grand age et a la décroissance concomitante du nombre de mes neurones? Ou bien Julien aurait-il raison lorsqu'il me dit que j'ai (je cite) du Nutella dans le cerveau?

 

Suis-je en mesure de comprendre la cause de mes difficultés?

 

Cause, attribution causale, inférence...Tiens, cela m'évoque quelque chose. Je décide d'appliquer le chapitre 15 a mon propre cas... Voila que je fais de la psychologie expérimentale.

 

Alors voyons...

 

 

 

Selon la théorie de la dissonance cognitive de Festinger, le fait de savoir que j'ai un examen assez ardu à passer dans deux jours (cognition génératrice) allie au fait de ne pas travailler (cognition dissonante) doit entraîner chez moi (le sujet) un état de dissonance inconfortable que je vais m'efforcer de réduire par une modification des cognitions avec lesquelles mon comportement ne s'accorde pas. Autrement dit : je vais me mettre a penser que cet examen n'est pas si important que ça... C'est EXACTEMENT ce qui se produit! Incroyable!

 

 

 

Selon la théorie de l'attribution causale de Jones et Davis, en observant mon comportement (la glandouille) vous-mêmes, chers amis, devriez inférer une attribution dispositionnelle me concernant, du genre " elle se fout complètement de son examen".

 

Cela n'est cependant possible que si vous étés convaincu de ma liberté d'agir (c'est moi qui ai choisi d'aller me promener au parc Lafontaine aujourd'hui, personne ne m'a forcée) et que mon comportement n'est pas socialement prévisible (ce n'est pas parce que je suis une bourgeoise qu'il est "normal" que je ne travaille pas).

 

Toutes les conditions sont réunies donc vous admettez que je me fous de cet examen. Et pourtant vous avez tort! Car vous avez oublie de tenir compte des circonstances, bref, de la situation. C'est ce que l'on appelle l'erreur fondamentale, tendance des gens a en appeler aux facteurs internes ou dispositionnels pour expliquer un comportement. Si vous aviez su qu'il faisait super beau à Montréal et que je me trouvais en fort bonne compagnie aujourd'hui, vous n'auriez pas fait cette déduction erronée. Vous n'auriez pas infère mon désintérêt pour mon examen...

 

 

 

Moi-même, j'ai tendance a me trouver nulle... Mais c'est uniquement parce que je me conforme a la norme d'internalité laquelle, dans notre société, valorise les explications internes et laquelle fut acquise par l'enfant Aurélie au fil de son développement et de sa scolarité. De ce fait, j'ai tendance à trouver une cause interne aux évènements de ma vie. Par exemple si je rate mon examen, ce ne sera pas parce que le sujet était très difficile mais parce que je ne suis pas assez intelligente... Je suis une "interne" et Rotter, le théoricien du concept de Locus Of Control (LOC) pourrait même mesurer l'étendue des dégâts sur son échelle, la ROT-I/E (Rotter interne/externe).

 

 

 

J'espère que vous me suivez... mais quand j'ai constate a 2h39 que je n'arrivais définitivement pas à m'endormir, je me suis dit qu'il fallait que je vous fasse partager mes angoisses nocturnes qui finalement peuvent se résumer ainsi : comment est-ce que je faire pour m'en sortir, nom de dieu...

 

 

 

Bon, avouons-le : toutes ces explications scientifiques sont fort intéressantes mais moi je sais très bien pourquoi je ne travaille pas... Parce que mieux vaut rater en n'ayant pas travaille que prendre le risque de rater en ayant travaille. Orgueil quand tu nous tiens...

 

 

 

Bienvenue au travail, moi je retourne me coucher...

 

Aurélie

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie Olivier (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

lyns aux Etats-Unis 21/04/2007 19:53

Je n'ai plus de cerveau! Dieu sait qu'il va m'en falloir jusqu'au 01/05/07 = Final Exams aux states pr mwa :s