Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

29 novembre 2004 1 29 /11 /novembre /2004 00:00

 

 

Pixies on Tour

 

 

 

 

 

 

J’avais l’intention de faire une chronique intitulée « Facteur vent ou Putain de Climat II », mais j’ai été rattrapée par les événements. Tant pis, j’aurais probablement bien des occasions de revenir sur le délicieux climat canadien…

 

 

 

Pixies donc…

 

 

 

Comme vous le savez sans doute si vous écoutez de la bonne musique (hihihi), les Pixies se sont fric-reformés pour une série de concerts autour du monde. Tous les billets pour les deux concerts de Paris avaient été vendus en 2 heures (je bossais à la Fnac l’époque.) De toutes façons, ils avaient lieu après mon départ pour le Canada…

 

Il se trouve cependant que le groupe,  séparé il y a plus de 10 ans, avait prévu de faire un petit tour par Montréal...

 

Je suis donc allée au concert tant attendu vendredi soir, le 27 novembre 2004, au Cepsum à Montréal.

 

 

 

Et là… la déception totale.

 

Je suis sans doute la seule de la salle, mais je n’ai pas du tout aimé ce concert.

 

 

 

Apparemment, le Cepsum est une patinoire. Forcément, l’acoustique n’était pas la principale préoccupation des architectes… Résultat un son totalement pourri. Tout le monde m’a dit : « Pour les premières parties c’était l’horreur mais après ça allait. » J’en déduis que la « fan attitude » fait perdre toute objectivité à l’être humain.

 

 

 

Evidemment, pas question de s’asseoir. On n’est pas à l’opéra, que diable ! Nous voici donc en bonne place dans la fosse, à environ 3 mètres de la scène.

 

 

 

Le groupe mythique entre en scène.

 

Kim Deale, un demi-sourire béat sur le visage, gelée… Frank Black, lunettes de soleil sur le nez, affichant un air de cow-boy blasé genre : « je sais que vous m’adulez petits morveux et vous avez raison, mais moi je vous chie dessus. » Assez insupportable. L’autre guitariste plutôt : « Bon, j’ai un contrat à remplir alors je joue mais ne me demandez pas d’être content de le faire… au choix je préférerais être devant ma télé… » Quant au batteur, ché pas… pas vu sa tête.

 

 

 

De tout le concert ils ne diront pas un mot. Pas un putain de mot. Les chansons s’enchaînent sans une interruption. A la fin du set, ils paradent sur scène (d’après ce qu’on m’a dit, les loges sont trop loin pour que les chanteurs puissent y retourner avant le rappel…) Puis ils rejouent quelques chansons et ils se barrent. Point final.

 

 

 

On me dit c’est leur style… Ah. C’est sûr que moi, je ne le connais pas leur style. Je suis une de ces fans bas de gamme qui s’intéressent plus à la musique qu’aux personnages. Je m’attendais donc à un sourire, un merci, un bonjour Montréal ou je ne sais quoi. Un minimum de communication en fait… Mais c’est ma faute, pas la leur. Eux ils sont comme ça et puis c’est tout. On n’a qu’à le savoir et, si on n’est pas content, à ne pas venir à leur concert…

 

 

 

Célébrité…

 

 

 

Je suis donc dans la fosse, très très bien placée, accompagnée de Christophe et de trois de ses amis, venus de Belgique pour l’occasion.

 

Première chanson, la foule est à peu près calme. Deuxième chanson, ça va encore. Troisième chanson, nom de dieu, ça se gâte…A partir de la c’est  pogo à gogo. Ça fait longtemps que je n’ai pas subi ça.

 

Devant moi un colosse de 190 cm et 200 kilos. A ma droite son clone. A ma gauche, encore un. Derrière moi, Christophe, qui essaie de me protéger un peu. Ballottée comme un poisson mort dans le ressac je n’ai plus qu’une pensée : sauver ma peau. Plus question d’écouter la musique, de regarder la scène. Je suis trop occupée à m’assurer un avenir.

 

 

Monologue intérieur : « Oh putain, oh putain, oh putain… »

 

 

 

Si je tombe, je meurs et je suis justement en train de tomber. Mon pied droit vient d’être broyé par un mastodonte sauteur. Le gauche n’est pas en meilleure forme. J’ai pris un coup de coude dans les côtes et un coup de dos dans la figure. C’est sûr, je vais mourir. Une fille se jette par-dessus tout le monde pour qu’on la fasse parvenir aux gars de la sécurité et qu’ils la sortent de là. Il faut que je fasse pareil. Mais je ne peux pas faire ça moi, trop peur qu’on me laisse tomber par terre. Je décide une sortie classique et je hurle à Christophe « je me casse » avant de me frayer un chemin dans la foule en délire. Impossible de passer. On me marche dessus, j’étouffe.

 

 

 

Monologue intérieur : « Oh putain, oh putain, oh putain… »

 

J’arrive enfin au bout de la fosse et je tombe sur la table de l’ingénieur du son. Impossible de passer. Je vire à droite : des vitres tout le long (une patinoire, vous vous rappelez…) ; toujours impossible de passer. J’arrive à un espace inoccupé de 70cm2 et j’en profite pour faire une pause. Ça fait déjà un moment que je pleure, en panique.

 

 

Monologue intérieur : « Oh putain, oh putain, oh putain… »

 

 

 

Une file de 5 personnes passe devant moi direction la sortie. Je décide de lui emboîter le pas, lui laissant le soin de frayer un passage, et j’arrive enfin à sortir de l’enfer.

 

Je passe un petit moment sur le côté à regarder le concert, ayant peu à peu repris mes esprits, mais… j’ai froid. Froid a un concert ?? Autour de moi tout le monde est en anorak. Patinoire, encore…

 

Je décide d’aller récupérer mon manteau au vestiaire puis je réinvestis les lieux par l’autre bord et monte sur les gradins histoire de voir quelque chose. Le concert touche à sa fin. Je ne suis pas du tout rentrée dedans. Tant qu’à faire, autant aller m’acheter une pizza, ça me requinquera…

 

Pause-parade, de nouveau quelques chansons et c’est la fin. Ouf.

 

Je retrouve Christophe et ses amis. Ils sont ravis. « Concert trop génial, super soirée, et toi ? » Hum.

 

 

 

Je sais que les conditions ont quelque peu nui à mon enthousiasme, mais franchement je préfère écouter les Pixies dans mon salon. C’est pas que leur présence sur scène ne soit  pas renversante…

 

 

 

Il y a un moment, je m’étais jurée de ne plus assister aux concerts ayant lieu dans des salles immenses. J’ai fait une exception pour les Pixies mais c’était une très mauvaise idée. Alors je le répète, avec une conviction renouvelée : plus jamais ça !

 

 

 

Il y a Cake le 12 décembre au Métropolis : ça sera assise dans les gradins.

 

J’ai passé l’age de ces conneries, moi.

 

 

 

Contente d’avoir encore l’occasion de le faire, je vous embrasse.

 

 

 

Aurélie, survivor.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

lyns 24/05/2007 03:20

Hummmmm ..... Si ils sont pas loins de moi et qu'ils remettent ça (ce dont je doute fortement), Je mets les CD dans le lecteur et je monte le son à fond avec une dizaine de pots (ce sera moins dangereux)

Seb. 29/11/2004 23:28

Pour répondre à ta question : j'aimerais des photos "En voyage" mais certaines personnes m'en envoyent des "Tout court" et comme je ne veux pas les décevoir, je les ai mises en ligne quand même...Mais mon idée de base à moi, ce sont des "En voyage"... ;-))P.S.: Cake, c'est terrible (dans le sens positif du terme !)

aurelie au canada 29/11/2004 19:30

Ma chouch! Pour savoir ca il faut aller sur la page d'accueil www.over-blog.com. Tu pourras constater que j'y suis bien, grace a vous tous, et ce depuis des semaines... Ca fait drolement plaisir d'ailleurs!
M.arco : pas compris ton commentaire... Je suis pas allee au concert pour faire plaisir a Ch. mais parce que je suis fan de la 1ere heure. Bises anyway!

Chouch' qui n'y connait rien! 29/11/2004 17:47

Comment on sait si ton blog est ds le top 20?? Y a des stats??

petit con de la M de Paris 29/11/2004 12:27

Incroyable le pouvoir de l'amour sur ta personne : toi et Frank Black !!!!!!!!!!!!!!!!
Le petit con de la mairie de Paris