Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 03:42

Les petits poissons des chenaux

 

Sainte-Anne-de-la-Pérade se situe près de Trois-Rivières, à quelques 2 heures de route de Montréal. Depuis de nombreuses années, Sainte-Anne-de-la-Pérade accueille chaque hiver des milliers de pêcheurs sur glace, ce qui lui vaut le titre (autoproclamé) de capitale mondiale, internationale et universelle de la pêche sur glace.

 

C’est que Sainte-Anne-de-la-Pérade est l’endroit que les poulamons, petits poissons de la famille des morues, ont choisi pour se reproduire. Des centaines de milliers de poissons peu frileux se retrouvent ainsi chaque année pour forniquer allègrement sous la glace, se croyant à l’abri des regards, les pauvres. Mais l’homme est un prédateur intelligent qui, après s’être souvent fait piétiner lors de pénibles chasses au mammouth, a décidé qu’il avait mérité, pour l’éternité, de se nourrir sans se fatiguer. La pêche au poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade est une pêche de supermarché : y a qu’à se servir.

Sur la rivière gelée, des dizaines de cabanes. Le plancher de la cabane possède deux sortes de tranchées positionnées sur deux trous de même taille creusés dans la glace. Des lignes sont fixées au mur tous les 30 centimètres. Dans un coin, un poêle à bois réchauffe les frileux dans mon genre. Dans chaque cabane, des pêcheurs plus ou moins nombreux, plus ou moins avertis, plus ou moins imbibés de bière… Dans notre cabane, 9 pêcheurs votre serviteuse comprise.

 

 

 

Le poulamon est un grand amateur de foie de porc saignant, celui-là même qu’il faut prendre avec les doigts – beuurk – pour le fixer à l’hameçon. Le poulamon n’est pas con : s’il voit l’hameçon, il ne mord pas. Il faut donc être moins con que lui (si possible) et dissimuler l’hameçon sous le foie qui nous dégouline sur les doigts – re-beuurk! – tout ça en évitant de s’embrocher soi-même.

 

 

Cette opération terminée, on descend la ligne, presque jusqu’au fond de la rivière mais pas totalement sinon on risque de pêcher des vers de terre, ce qui serait quand même un comble, vous en conviendrez… Et puis on attend, environ 5 secondes, que la ligne se mette à bouger, signe qu’un des trois milliards de poissons qui se baladent ou accouchent en dessous s’est fait avoir. Là, le pêcheur novice est surexcité. Il crie « ça mord, ça mord, vite, ça mord! » et il sort la ligne de l’eau, aussi frétillant que le poisson. C’est alors que la pêcheuse novice prend cruellement conscience du problème qui se pose… à savoir saisir la bête, la déshameçonner, et la décapiter (BEUUUUUUUUUUUURK!), qu’elle maudit la libération des femmes et qu’elle regrette le temps où on la prenait pour une petite chose fragile et où elle pouvait prétexter un corset trop serré pour s’évanouir. Vite, vite, vite une solution de rechange. Elle envisage de militer pour les droits des poulamons, mais elle sent qu’elle ne sera pas crédible. Elle considère brièvement la possibilité de fondre en larmes, mais elle est quand même là avec son boss (quelle idée franchement). Alors elle crie fort, mais elle y va. BEUUUUUURK! Ça fait « crac » quand on coupe la tête.

 

 

Notre technique, c’est de vider les poissons sur place. Les petits, on les rejette à l’eau, sauf quand l’hameçon les a trop amochés. Dans la cabane d’à côté, ils gardent toutes les prises et les balancent encore vivants sur la glace où ils s’étouffent et congèlent en même temps. Et à la fin de la journée, ils repartent en laissant leur pêche là… Il paraît que les gars du coin les ramassent pour nourrir les chiens de traîneaux.

Nous, notre pêche, on la remporte. Mais comme on est neuf et qu’on a remis à l’eau les trois-quarts de nos prises, ça ne nous fait pas beaucoup de poissons par tête. L’idéal ça serait d’y retourner le week-end prochain, maintenant qu’on a la technique… mais bizarrement, aucun d’entre nous ne l’a proposé.

Ce qui est cool c’est que j’ai pu frimer devant un copain québécois tout à l’heure. Même qu’il m’a dit que j’étais « une vraie » (québécoise? fille géniale? pêcheuse?). Et que ça m’a fait rougir!

Bonne semaine à tous.

Aurélie, pas de pitié pour les poulamons. Si ce n’est pas nous qui les mangeons, ils se mangent entre eux! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

Pierrot Rochette 16/01/2013 22:00


bravo pour votre blog


sur les petits poissons des chenaux:)))


 


Je m'appelle Pierrot
 permettez-moi de vous offrir
 une de mes chansons
 qui parle de La Tuque et Trois-Rivieres
 et dont les paroles et musique
 se retrouvent sur


www.demers.qc.ca
 chansons de pierrot
 paroles et musique


LE CAMIONNEUR


COUPLET 1


 j’suis su l’camion 60 heures par semaine
 j’t’aime


 des fois j’triche un peu
 j’fais des heures pour nous deux
 on dormira plus tard
 quand on s’ra des beaux vieux


 moi je vis juste pour toé
 j’ai hâte à fin de semaine
 j’t’aime


 de cogner du marteau
 quand tu fais du gâteau
 t’es si belle au fourneau
 mais j’veux mieux pour ma reine


 REFRAIN


 suffit qu’tu m’dises
 que tu veux changer la cuisine
 enlever l’comptoir à melamine


 pour que la route
 entre La Tuque et Trois-Rivières
 soit la plus belle de l’univers


 COUPLET 2


 j’dors dans l’camion
 4 nuits par semaine
 j’t’aime


 3 heures du matin
 réveille par la fiam
 mon p’tit lit dans cabine
 est ben trop grand pour rien


 j’ai des idées
 pour la salle à manger
 j’t’aime


 j’ai ben hâte d’en jaser
 autour d’un bon café
 j’ai acheté les néons
 ceux qu’tu m’avais d’mandés


 COUPLET 3


 j’suis sul’camion
 quand la neige a d’la peine
 j’t’aime


 quand le vent trop jaloux
 la garoche entre mes roues
 j’ai autour du c.b.
 un vieux chapelet jauni


 tu m’l’as donné
 en pleurant comme une folle
 j’t’aime


 parce que t’es ben croyante
 pis t’as peur quand y vente
 à soir ton camionneur
 rentrera plus d’bonne heure


 REFRAIN FINAL


 suffit qu’tu m’dses
 qu’cest ben plus beau dans ta cuisine
 parce que mes bras en melamine


 te lèvent dans airs
 entre La Tuque et Trois Rivières
 toi la plus belle de l’univers


 suffit qu’tu m’dises
 qu’c’est ben plus beau dans ta cuisine
 parce que mes bras en mélamine


 te lèvent dans airs
 loin de la Tuque et Trois Rivières
 toi la reine de mes je t’aime
 toi la reine de mes je t’aime


 


Pierrot,


vagabond céleste 


Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers
chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs...


 Pierrot
 vagabond céleste
www.reveursequitables.com
www.enracontantpierrot.blogspot.com


www.tvc-vm.com/studio-direct-2-35-1/le/vagabond/celeste/de/simon/gauthier


 MARDI
 5 FÉVRIER 2013
 21HEURES
 Le Gambrinus, 3160 boul. des Forges, Trois-Rivières ; 918-691-3371. Le vagabond céleste accompagné du musicien Benoit Rolland.
www.simongauthier.com
    
 LE VAGABOND CÉLESTE - SIMON GAUTHIER


 Pierrot rêve de tout changer; il troque sa maison contre une paire de bottes, pour aller plus loin dans sa vie ! Depuis, il parcourt le Québec. Le rencontrer, c'est recevoir un grand
souffle de poésie qui nous étreint, comme des bras chauds venus nous réconforter durant une nuit d'hiver sans abri ! Un récit émouvant, porteur d'avenir.

lucien leloup 07/04/2006 19:48

je cherche un ou une contatac au Canada Pays que j'adore je suis un vieux Pépé de 84 ans qui a vécu l'épopé de 40a45 avec des Canadiens par exemple en Espagne au camps de Mirada dé ébro
j'aimerais un contact ou +
 
 

nomade 09/03/2006 17:06

Remarque, pour le poisson, c'était du un contre un: il pouvait toujours essayer de se battre avec toi!

gaucher jean marc 19/02/2006 19:40

Aurélie, la saint Valentin c'est dû au fait qu'au moyen âge il y avait un proverbe qui disait:"à la saint Valentin les oiseaux roucoulent"... du coup c'est devenu la fête des amoureux. Salut. ps: je suis en Corse, à 900m d'altitude, en pleine forêt et je travaille dans un hôpital. (je m'occupe d'handicapés mentaux. à plus peut-être. J.M.

Shanghai 02/02/2006 23:00

Salut Aurélie,
Eh bien, profite encore et encore!!! Le voyage c'est royal!!! Perso, j'ai fais un an en Angleterre et 3 mois en Chine, et franchement j'en suis ultra content. Par contre, attention au décalage au retour, moi j'ai tout perdu... Mais la vie est faite pour être vécue alors profitons!!!!
Topettes les mouettes!
Je viens de créér un blog, un peu spé, il est vrai, mais ultra bon pour le coeur, et la tête, du moins j'espère.
http://loveandlive.over-blog.com/
http://loveandlive.over-blog.com/
http://loveandlive.over-blog.com/