Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissement

Sens de l'humour et esprit critique sont requis pour apprécier la lecture de ce blog. Il est fortement recommandé de ne pas prendre les propos de l'auteur au 1er degré!

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteure. Ils ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci!)


----------------------------------


Pour savoir d’où viennent les lecteurs de ce blog, cliquez ici : Geo Visitors Map


----------------------------------


Critiques de théâtre : vous pouvez me lire

  • dans le journal Voir
  • dans la revue Jeu
  • dans le Sans-Papier (journal de la TELUQ)
  • sur montheatre.qc.ca


Bon théâtre!

Recherche

Chic Moustache

Vous cherchez des t-shirts qui représent le Québec sans tomber dans les clichés? Chic Moustache est fait pour vous!! Allez donc jeter un oeil!

 

Logo-pour-blog-Aurélie

 

 

 

---------------------------------------------------

 

«Entrer chez les gens pour déconcerter leurs idées, leur faire la surprise d’être surpris de ce qu’ils font, de ce qu’ils pensent, et qu’ils n’ont jamais conçu différent, c’est, au moyen de l’ingénuité feinte ou réelle, donner à ressentir toute la relativité d’une civilisation, d’une confiance habituelle dans l’ordre établi.» Paul Valéry (merci Annie)

10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 22:29

 

Qui est Elvis Gratton ?

 

 

Elvis Gratton est une sommité nationale. Un homme que rien – pas même le ridicule – ne peut arrêter. Un homme de persévérance, de ténacité, un modèle pour la jeunesse, celui qui a su trouver un juste équilibre entre sa vie de couple et sa passion, un homme d’une élégance incomparable, qui porte le lamé avec aisance, qui ne connaît pas le trac. Un homme qui sait reconnaître le talent, un esthète, un hédoniste. Un artiste qui ne perd jamais une occasion de faire éclater à la face du monde son sens de la scène, improvisant, séduisant les foules, récoltant tous les suffrages. Un génie, mais un homme simple aussi, abordable, bon vivant, parfois ripailleur. Un homme qui aime les femmes, et qui leur montre, un homme qui aime sa femme surtout, et qui lui montre. Elvis Gratton est l’incarnation de tous les possibles.

Et parce que je sais que vous rêvez de le connaître un peu mieux (qui n’en rêverait ?), le voici pour vous ce soir, en exclusivité.

 

Elvis Gratton c’est lui :

 

 

 

 

 

 

Cela faisait un certain temps qu’on me parlait d’Elvis Gratton. Soucieuse de ma culture québécoise, Roxane me l’a fait découvrir.

Elvis Gratton est un personnage de film, fan et grand imitateur d’Elvis, plouc comme c’est pas permis, vulgaire, laid, stupide. J’ai parfois entendu comparer le film avec les Bronzés et Elvis Gratton avec Jean Claude Duss. C’est une erreur. Car Elvis Gratton n’est pas un raté : il gagne des trophées et surtout, surtout, il a du succès avec les femmes ! De plus, le film se veut porteur d’un message politique: il faut lutter contre la suprématie américaine.

Tout le monde ici connaît Elvis Gratton, tout le monde a vu le film et beaucoup connaissent les répliques par cœur. Que ce soit parce qu’on s’y reconnaît, qu’on y reconnaît un proche ou parce qu’on prend le personnage au second voire au troisième degré, Elvis Gratton fait rire. Un phénomène national je vous disais, ou provincial plutôt, pour être exact.

 

 

 

Et si je n’arrive vraiment pas à comprendre pourquoi, si je trouve le film consternant, voire pas regardable, une succession de sketches pathétiques, c’est sans doute parce que, bien que j’adore la poutine, que j’aie acheté des patins à glace et que je sacre en maudit, je ne suis pas québécoise. Y a pas à dire, on a beau s’intégrer dans son pays d’accueil, quel qu’il soit, on reste toujours un étranger par certains aspects !

Sur ce je vous laisse, je dois travailler ma banane.

Aurelie, appelez-moi The Queen.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelie au Canada (Copyright) - dans Chroniques (copyright)
commenter cet article

commentaires

lil 17/04/2008 22:34

salut,Je suis un européen français francophone de France, un français européen d'Europe d'expression française et j'me tape sur les cuisses quand je vois Elvis Gratton. D'accords  les sketches sont parfois lourds mais les dialogues sont tordants quand on connaît un peu l'histoire du Québec. Pleins de sous entendus croustillants. Je cpmprend que le film soit culte.

François Pignon 10/12/2007 16:38

Tout comme un québécois trouvera navrant un "épisode" de la saga des bronzés, un film de Louis de Funes, etc... il est "normal" qu'une française ne comprennent pas l'humour d'Elvis Gratton.
Etant immigrant, j'ai été "consterné" la première fois que j'ai essayé de regarder le "tome 1" des aventures d'Elvis... j'ai arrêté après 10 minutes.
Finalement, j'ai vu le 2 et le 3 après être resté quelques années au Québec... les références sont très québéco-québécoises... une véritable critique de la société actuelle. Alors, il est normal que ces films ne touchent pas un public étranger. Par contre pour quelqu'un d'intégré à la société québécoise l'humour de Falardeau est caustique et fait mouche !... on en redemande.
Je me régale à présent de la télé-série BOB Gratton, Ma Vie My life.... 
 
 
 

Cry 07/01/2006 16:00

Bob : Moé ch't'un Canadien québécois! Un français Canadien-Français!Voyageur : Ah bon! Bob : Un Américain du Nord français! Un francophone québécois canadien! Voyageur : C'est certain! Bob : Eh ... Un Québécois d'expression canadienne française FRANÇAISE! Eh - On est des Canadiens américains francophones d'Amérique du Nord! Des franco-québécois - Linda : On est ... On est des franco-canadiens du Québec Bob : C'est ça! Linda : Des Québécois canadiens! Bob : Les deux, ouais, c'est vrai!Linda : C'est ça!
L'auteur, Falardeau raconte:« Un critique avait dit à l’époque: Gratton, ç’a l’air d’un immense vomissement. C’est exactement ça ! Ç’a été fait au lendemain du référendum, c’était mon crachat, un vomissement sur une certaine catégorie de Québécois, la caricature du plus colonisé des colonisés. Deux cent cinquante ans de colonialisme, ça laisse inévitablement des blessures, des traces, même sur les plus réveillés. Gratton est une caricature des plus aliénés d’entre nous. » Je crois que cela explique tout  :)Cry

FRANKIE 24/12/2005 14:11

Aaaah, bon sang, MERCI Aurélie ! Ça fait trois fois que je viens à Montréal (sans doute pour y rester définitivement un jour, comme tout le monde, hi, hi...), et je sais enfin qui est ce type, dont je voyais les affiches de films tarés dans les video-clubs !!! Bises.

louis 18/12/2005 19:36

Salut! J`ai passer quelque moment tout à fait par hasart sur ton blogue. Je suis moi même de Montréal j`était curieux de connaitre tes réaction a l`imigration. Peut être qu`ont se croisera un de ses quatre ...